19 millions de dollars pour soutenir les groupes vulnérables en Mauritanie

19 millions de dollars pour soutenir les groupes vulnérables en Mauritanie

vendredi 11 septembre 2015 à 09:35

Le Gouvernement de la Mauritanie va s’attaquer aux causes structurelles de la vulnérabilité économique et sociale des ménages avec un don de 15 millions de dollars de la Banque mondiale en faveur du Projet d’appui aux filets sociaux en Mauritanie pour la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de la Protection Sociale (SNPS).

L’accord a été signé le lundi 7 septembre 2015 à Nouakchott par Monsieur Sid’Ahmed Ould Raiss, Ministre mauritanien des Affaires Economiques et du Développement et Madame Louise Cord, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Mauritanie, en présence de Monsieur Gaston Sorgho, représentant résident de la Banque mondiale en Mauritanie.

Selon Louise Cord, « le Projet d’appui aux filets sociaux en Mauritanie sera essentiellement consacré à réaliser les deux piliers de la SNPS que sont le Registre social et le Programme de transferts sociaux ‘Tekavoul’ (Solidarité en Arabe) ».

Malgré un climat défavorable, la Mauritanie est sur la bonne voie car le pays continue d’avoir une croissance positive avec une transparence accrue dans la gestion de ses ressources naturelles et ne amélioration de la qualité du climat des affaires, a indiqué Mme Cord. Cependant, elle a relevé qu’une partie de la population est toujours exclue dans le partage des fruits de cette croissance.

Le projet financé par la Banque mondiale, auquel il faut ajouter 10 millions de dollars provenant du budget national mauritanien sera mis en œuvre sur une période de 5 and (2015-2020). Ainsi, le pays va se doter d’un Registre social qui va identifier les ménages pauvres et vulnérables, avec une méthodologie de ciblage objective et transparente. Ces ménages seront les principaux bénéficiaires du programme ‘Tekavoul’ qui appuiera les ménages les plus pauvres par un transfert social direct, régulier et durable.

« Cela aidera les familles à améliorer leur bien-être et à investir dans le capital humain de leurs enfants, grâce à des formations sur les bonnes pratiques qui assure le bon développement des enfants. Avec cet appui, le programme encouragera la bonne santé et la scolarisation de la prochaine génération de Mauritaniens », ajoute Mme Cord.

Le financement signé a été approuvé le 14 mai 2015 par le Conseil d’administration de la Banque mondiale. Il inclut aussi une subvention de 4 millions de dollars du Fonds pour la protection sociale adaptive dans le Sahel, soit un montant global de 19 millions de dollars pour la mise en œuvre de la SNPS.

Source : Banque Mondiale


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.