Comment World Vision Mauritanie a célébré la journée mondiale de la femme le 8 Mars (...)

Comment World Vision Mauritanie a célébré la journée mondiale de la femme le 8 Mars 2017

mardi 14 mars 2017 à 19:42

A l’occasion du 08 mars, la journée internationale de la femme, une cérémonie de célébration a été organisée dans les locaux de World Vision Mauritanie en honneur des femmes qui travaillent au sein de l’organisation. Le mot d’ordre de la journée était de magnifier le rôle de la femme au sein de la société que cela soit dans leurs foyers ou dans le milieu de travail. La cérémonie a été présidée par le Gestionnaire du Programme-pays, Christine Mukamugema en présence de trois invités d’honneur : le Dr. Raki Kane, médecin à l’hôpital mère et enfant, la journaliste Prudence Mambaya, du journal Mauritanie 1 et l’Imam Abdoullahi Sarr. Tout cela en présence de tout le personnel de l’organisation et en synchronisation avec les zones d’intervention de World Vision Mauritanie à savoir Kiffa, Aleg et Boghé pour ne citer que ces zones.

Les femmes ont droit à être célébrer et honorer à leur juste valeur. Ces femmes qui sont nos mères, sœurs, épouses, éducatrices et protectrices méritent tout le respect et les louanges à leur égard. Le Gestionnaire de programme a commencé la cérémonie en remerciant les braves femmes de l’organisation pour leurs contributions et efforts infinis au sein de l’organisation. Elle tenait surtout à saluer le courage de ces femmes qui travaillent dur et en même temps s’occupent de leurs familles ce qui n’est pas facile. « Les femmes sont compétentes et productives et méritent les même égards et traitement que les hommes » dit le Gestionnaire. Ensuite, c’était à Dr. Kane de prendre la parole en se penchant sur les difficultés que rencontrent les femmes, bien au niveau conjugale que dans le lieu travail. La question du genre au niveau du travail et le manque d’indulgence pour les femmes enceintes. « Je pense que le milieu active doit s’adapter aux femmes et non le contraire », dit le docteur. Au passage, elle a salué le congé de maternité de 6 mois dont les femmes de l’organisation ont droit, une chose excellente pour le bien de la mère et de l’enfant. Le Dr. Kane a fini son allocution en disant que les femmes en Mauritanie, par rapport à certains pays qu’elle a visités, sont respectées et a exprimé sa fierté d’être mauritanienne.

Les interventions se sont suivies avec la journaliste Prudence Mambaya qui trouve que cette journée doit être aussi importante pour les hommes que pour les femmes car pour elle, les deux se complètent. Elle a rappelé le fait que la femme mauritanienne est respectée en général mais qu’en réalité elle subit beaucoup bien dans le milieu actif qu’au niveau conjugal. En effet, elle a exprimé sa désolation face au nombre grandissant des cas de divorce dans le pays. « Bien que les femmes sont en apparence respecté mais elles souffrent énormément surtout dans leurs foyers avec les problèmes conjugaux et autres mais elles supportent et contrôlent leurs colères pour le bien de la famille », continue la journaliste. Le dernier intervenant, l’Imam Sarr a réitéré l’importance de cette journée qui rend hommage et honore les femmes et a exprimé sa joie d’y participer. « Depuis le temps du prophète, l’Islam a toujours prôné pour le respect et l’indulgence vis-à-vis des femmes », dit l’Imam. Selon l’Imam, La femme occupe une place privilégiée au sein de la société musulmane, la preuve en est qu’elle était citée plusieurs fois dans le Coran. L’homme doit faire preuve de d’attention, de patience, de respect et d’affection pour la femme car la femme est par nature fragile par rapport à l’homme. « Les femmes sont aussi compétentes que les hommes mais elles sont de nature fragile et ne peuvent pas forcement faire toutes sorte de travail, surtout physique comme les hommes, mais cela ne diminue aucunement en sa valeur », precise l’Imam.

La cérémonie a continué avec des prises de question sur la femme, son rôle, auxquelles l’Imam a répondu. Juste avant la fin de la cérémonie, la collègue, Haby Seck a donné un témoignage sur son vécu au sein de World Vision Mauritanie en rencontrant les difficultés qu’elles a pu avoir durant ses 3 ans premier année et les sacrifices qu’elle a dû faire pour pouvoir surmonter ses difficultés et atteindre ses objectives. « C’est dur de travailler avec la grossesse et personnellement, quand j’ai eu mon enfant, c’est ma détermination qui m’a aidé à supporter et surmonter les difficultés suite à cette période. Il faut vraiment avoir le sens du sacrifice et être engagé pour arriver à ses fins et je demande à toutes mes collègues d’avoir le sens de l’engagement et de courage dans le future », déclare Haby Seck. La journée s’est clôturée sur la distribution de cadeaux à toutes les femmes de l’organisation.

Source : World Vision


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.