Condor ouvre son premier showroom à l'étranger en Mauritanie

Condor ouvre son premier showroom à l’étranger en Mauritanie

mercredi 23 novembre 2016 à 07:20

Le groupe algérien Condor a inauguré, vendredi 18 novembre, un showroom situé en plein centre de Nouakchott, capitale de la Mauritanie. L’ouverture de l’espace de 200m², où seront proposés les smartphones et les produits électroménagers de la marque, s’est effectuée en présence de l’ambassadeur d’Algérie en Mauritanie, d’une délégation d’officiels mauritaniens ainsi que des médias locaux.
Un prélude à un futur déploiement en Afrique de l’Ouest

Condor Electronics, filiale du groupe Condor, emploie désormais 6.000 personnes et prévoit un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars en 2016. Pour la société, la Mauritanie constitue la première étape à l’internationale avant l’ouverture en début décembre d’un showroom en Tunisie.
Jusque-là la marque était présente dans le pays via un représentant algérien. Désormais, elle veut montrer l’exemple aux autres opérateurs en s’installant directement à l’étranger. « Le marché mauritanien est celui qui offre le plus de similitudes avec les marchés algérien et africain. C’est un marché hybride et le plus adapté pour commencer nos opérations », indique Réda Hamai, directeur général adjoint chargé du développement à l’international. « Cela nous permet de tester nos capacités à nous déployer et de voir comment nos équipes réagissent avec un nouveau marché. Être ici, nous permet de nous projeter sur nos prochaines ouvertures au Sénégal, au Mali, au Bénin. On entre dans la région et on veut créer un effet boule de neige. Le meilleur endroit pour commencer, est la Mauritanie », explique le responsable.

Un programme de formation accessible aux Mauritaniens

Une dizaine d’emplois locaux ont été créés et la société compte bien s’implanter sur le long terme. Les salariés mauritaniens ont déjà été formés « sur les produits et la vente » et une « formation technique » sera dispensée « en 2017 chez Condor, en Algérie, pour les employés qui s’occuperont du service après-vente », déclare Abderrahmane Benhamadi, président du Conseil d’administration de Condor. « Le service après-vente doit être une priorité. Avant d’essayer de vendre il faut encadrer les techniciens et prendre en charge les futurs consommateurs. Même si au début, ils ne seront pas nombreux, il faut investir dans ce domaine », poursuit-il.

Cet accès à la formation pris en charge par Condor rentre d’ailleurs dans le cadre de la Convention signée récemment avec le ministère algérien de la Formation et de l’Enseignement. « Des Mauritaniens peuvent bénéficier du programme de formation que nous offrons dans nos usines », confirme Réda Hamai. L’entreprise appelle ainsi l’ambassade d’Algérie dans le pays à faciliter ce processus.

Un marché exigu

« C’est un marché exigu certes, mais c’est un marché », estime Noureddine Khendoudi, ambassadeur d’Algérie en Mauritanie. « Les Français sont là, les Turcs, les Marocains et les Espagnols aussi. C’est un pays voisin, on peut légitimement revendiquer une part. Jusqu’à présent on a dépensé mais maintenant il faut investir ». Avec un peu plus de 3,5 millions d’habitants (dont environ 300 Algériens), le nombre de consommateurs potentiels pourrait être réduit mais Condor souhaite avant tout « apprendre de cette expérience sur un marché étranger ».
Question logistique, la marque continuera d’acheminer ses marchandises par voie maritime, un processus qui prend trois semaines, et compte sur son distributeur local pour le stockage des marchandises. Pour faciliter les échanges, il faudrait « un post-frontière et des routes » explique Abderrahmane Benhamadi. Il appelle ainsi « les autorités des deux pays à travailler ensemble » pour avancer dans ce sens le plus rapidement possible.

Hormis la présence de Condor, on relève aussi les activités de l’entreprise nationale des hydrocarbures Sonatrach, qui a débuté les opérations de forage pour l’exploration pétrolière et gazière dans la zone de Taoudenni, à l’est du pays, a révélé ce vendredi l’ambassadeur d’Algérie en Mauritanie.

Source : TSA-Algérie


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.