Crises cycliques entre le Sénégal et la Mauritanie : « Les Présidents Sall et Aziz doivent régler (...)

Crises cycliques entre le Sénégal et la Mauritanie : « Les Présidents Sall et Aziz doivent régler définitivement ces problèmes »

lundi 5 juin 2017 à 18:57

Crises cycliques entre le Sénégal et la Mauritanie : « Les Présidents Sall et Aziz doivent régler définitivement ces problèmes »

Alors qu’un vent de crispation secoue souvent les relations entre le Sénégal et la Mauritanie, le représentant du Khalife général des mourides à Nouakchott prodigue ses conseils pour permettre l’établissement de rapports sincères, apaisés et durables entre les deux voisins.

« Mettre en avant le dialogue et la concertation permanente. » C’est la proposition du guide religieux, Serigne Sidy Mbacké, pour mettre fin aux crises cycliques qui secouent souvent les relations entre le Sénégal et son voisin mauritanien.

Le fils de Serigne Mourtalla Mbacké, qui faisait face à la presse hier à Saint-Louis où il séjourne, invite les deux peuples et surtout les deux chefs d’Etat à mettre en place des mécanismes de discussions permanentes pour arriver à établir une relation apaisée. Selon le guide religieux, qui vit en Mauritanie depuis plus d’une décennie sur conseil de son père, et qui dit avoir reçu la bénédiction et l’assentiment de tous les différents khalifes de Serigne Touba qu’il représente dans ce pays, le Sénégal et la Mauritanie sont liés « par des relations séculaires qui ont fait qu’il y a un brassage très important entre les deux peuples ».

Cette situation s’explique par la présence en Mauritanie d’une forte colonie sénégalaise, composée de mourides, tidianes, de khadres entre autres qui entretiennent de bonnes relations avec les communautés religieuses de ce pays. Malgré cette situation, fait remarquer le guide religieux, il est constaté très souvent des incompréhensions récurrentes entre les deux pays. « C’est le cas par exemple, souligne-t-il, des problèmes liés à l’activité de pêche avec le rapatriement il y a quelque temps, de plusieurs milliers de Sénégalais et des problèmes dans le secteur du transport qui ont amené les autorités des deux pays à décider depuis plusieurs années que les gros porteurs de part et d’autre ne traversent pas le bac quelle que soit leur charge mais aussi du rapatriement de chameaux mauritaniens et des incidents nés des altercations entre garde-côtes mauritaniens et pêcheurs sénégalais. »

Que faire pour éviter ces problèmes et dissiper les malentendus ? Serigne Sidi Mbacké préconise l’établissement d’un dialogue permanent entre les autorités des deux pays. Il interpelle les Présidents Macky Sall et Aziz : « Nous invitons les deux parties à plus de compréhension et de discussions. Les deux présidents doivent saisir la première occasion pour régler définitivement ces problèmes.

Les relations séculaires entre nos deux peuples l’imposent car il n’ y a pas une seule famille religieuse sénégalaise qui n’ait pas de liens en Mauritanie », certifie le fils de Serigne Mourtalla Mbacké, qui a attiré l’attention des autorités des deux Etats sur le caractère sacré du voisinage.

Pour mieux porter le plaidoyer de Serigne Sidy Mbacké, qui a souligné qu’en Mauritanie beaucoup de choses ont évolué concernant la prise en charge des droits humains, il a, par ailleurs, dit son intention de mettre à profit la magal de Sarsara, situé à 170 kilomètres de Nouakchott, où Serigne Touba a séjourné pendant deux ans, prévu le 14 juillet prochain, pour sensibiliser davantage les autorités mauritaniennes et sénégalaises sur la nécessité de cultiver l’esprit de dialogue et la concertation.

Source : LeQuotidien (Sénégal)


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.