De l'édition en Mauritanie (1)

De l’édition en Mauritanie (1)

samedi 28 juillet 2012 à 13:18

Cinquante-deux ans après son accès à l’indépendance, la Mauritanie ne dispose pas encore d’une maison d’édition digne de ce nom. En l’absence d’une politique du livre, le champ est resté libre et la publication se fait par l’intermédiaire d’imprimeurs de la place, sans passer par les étapes normales de la chaîne éditoriale.

Cela constitue un véritable handicap et un grand paradoxe pour un pays comme la Mauritanie qui a été depuis des siècles un foyer de rayonnement culturel.

L’éveil culturel de plus en plus grandissant et la course effrénée des franges sociales vers l’instruction et la culture ; le volume des manuscrits anciens que recèlent les bibliothèques du désert et l’émergence de jeunes talents dans divers domaines du savoir ; tout nous interpelle en faveur d’une action salvatrice qui ne peut produire l’effet escompté qu’à travers la création d’une maison d’édition.

En effet, durant les vingt dernières années, l’éditeur en la personne de Mohamed Ould Bouleiba, Docteur ès lettres, Président de l’Association Mauritanienne pour la Critique Littéraire et auteur de plusieurs ouvrages publiés en France, en Egypte, en Arabie Saoudite a eu l’occasion de lire de nombreux manuscrits qui lui ont été soumis pour appréciation et conseils en vue de leur publication, mais aussi son expérience dans le travail sur les manuscrits anciens (annotation, inventaire, identification, exploitation, catalogage et conservation).
Depuis 1990, il travaille sur l’histoire, la sociologie et l’ethnologie. La réalisation de l’étude intitulée « Evaluation du système culturel mauritanien sous l’angle du développement » en collaboration avec le sociologue Pierre Bonte, est un bon exemple d’une maîtrise de l’approche sociologique et ethnologique.
Sa culture éditoriale et son expérience dans la direction des Annales de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines ont été mises à contribution à travers la réalisation en 2005 de l’unique étude de faisabilité d’une maison d’édition en Mauritanie.
C’est pourquoi l’éditeur a décidé de créer la Maison JOUSSOUR/PONTS qui a l’ambition de contribuer au grand dialogue entre les cultures et civilisations, notamment celui, très ancien et toujours actuel, entre les deux rives de la Mer civilisatrice (Méditerranée).

La maison d’édition Joussour/Ponts vient d’éditer ses premiers ouvrages qui sont la traduction des textes d’explorateurs français qui ont visité la Mauritanie pendant le 19 siècle réunis dans un volume qui regroupe les textes suivants :
Douls Camille, 1888, « Voyage d’exploration à travers le Sahara Occidental et le Sud marocain », Bulletin de la Société de Géographie, IX : 437-479. 15
Mage enseigne de vaisseau, 1860, « Voyage au Tagant », Revue algérienne et coloniale, 3 : 1-28. 22
Vincent capitaine, 1861, « Extrait d’un voyage exécuté en 1860, dans le Sahara occidental par le capitaine d’Etat.
Suivi d’un deuxième volume qui est la traduction du Voyage dans l’intérieur de l’Afrique de Mongo Park.
Ces textes ont été traduits en langue arabe dans le cadre du programme d’éditions contribuant à la connaissance de l’histoire de la Mauritanie entrepris par Mohamed Ould Bouleïba au sein de la maison d’édition Joussour/ponts qu’il a créée. Cette publication s’inscrit dans un programme de traduction en arabe de sources historiques en français.

D’autres traductions en arabe de récits de voyage sont en cours de traduction ; est ainsi avancée celle de : Bourrel, enseigne de vaisseau, 1861, « Voyage dans le pays des Maures Brakna Rive droite du Sénégal (Juin-octobre 1860) », Revue Maritime et Coloniale, Sept 1861 : 511-545 et Oct 1861 : 18-77. 8 (A suivre)

Sneiba Mohamed
http://sneibamohamed.over-blog.com

De l’édition en Mauritanie (2)


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2019 MauriMedia. Tous droits réservés.