Industrie pharmaceutique : Les exportations marocaines vers la Mauritanie bloquées

Industrie pharmaceutique : Les exportations marocaines vers la Mauritanie bloquées

mardi 9 juin 2015 à 18:46

La décision mauritanienne de bloquer toute commande de médicaments en provenance du Maroc est tombée il y a quelques jours. En attendant une intervention diplomatique, les industriels marocains prennent leur mal en patience. Et pour cause, la Mauritanie est un marché capital en Afrique subsaharienne.

Avec 17,8% du total des exportations marocaines de médicaments, la Mauritanie détient une place importante dans l’échiquier des exportateurs marocains. Néanmoins, ce pays au Sud de nos frontières a décidé, il y a quelques jours, d’arrêter toute entrée de médicaments produits par une dizaine de laboratoires nationaux sur son territoire. Selon les exportateurs marocains, un écrit officiel a été envoyé aux fournisseurs locaux. « Il y a trois mois, on nous a prévenus qu’on limitait les importations de médicaments provenant du Maroc. Mais depuis 10 jours, nous avons reçu un écrit officiel nous informant du blocage complet des médicaments en provenance de notre pays. On nous a spécifié qu’aucune commande ne serait acceptée. Nous avons essayé de contacter la centrale d’achat et le ministère de la Santé mauritanien, sans succès », déclare Lamia Tazi, DG du laboratoire pharmaceutique Sothema. De plus, les industriels n’ont reçu aucune explication sur les raisons de ce blocage.

La diplomatie à la rescousse des industriels

Selon Abdelamajid Belaiche, DG de l’AMIP (Association marocaine de l’industrie pharmaceutique), le problème concernerait les normes des médicaments. L’association essaie depuis quelques jours de débloquer la situation. La voie diplomatique serait envisageable. « Cette décision ne concernerait pas seulement le Maroc mais tous les pays hors UE. La raison n’a pas été clairement spécifiée, mais nous pensons qu’elle serait en relation avec les exigences des Mauritaniens concernant les normes des médicaments. Ces derniers exigent des normes européennes. Tout le monde sait que nos médicaments y répondent parfaitement. Toutefois, le problème devrait être réglé par voie diplomatique. On devrait connaître l’issue de l’affaire dans la semaine », explique Abdelamajid Belaïche. Pour sa part, Sothema, qui opère en Mauritanie depuis plusieurs années à travers une organisation bien rodée sur place, estime que le prétexte des normes européennes ne tient pas. « Nos procédons par enregistrements légaux. Que ce soit les antibiotiques, l’insuline ou autres, nos produits sont vendus depuis des années en Mauritanie. Nous avons, en outre, une agence sur place qui fait de la promotion médicale comme partout ailleurs », conclut Lamia Tazi. En attendant le dénouement de cette situation inquiétante, les laboratoires marocains prennent leur mal en patience.

Source : Les Echos


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.