La Banque mondiale se félicite du taux de croissance en Mauritanie

La Banque mondiale se félicite du taux de croissance en Mauritanie

samedi 24 janvier 2015 à 14:03

La Mauritanie est l’un des pays africains qui a enregistré un taux de croissance significatif au vu de la conjoncture actuelle, à raison de 7%, s’est félicitée mardi à Nouakchott la directrice générale des opérations de la Banque Mondiale chargée de la Mauritanie, Vera Songwe.
Il est nécessaire de « garder cette croissance, mais de s’assurer que ce taux de croissance est inclusif », a toutefois préconisé Mme Songwe au sortir d’une audience avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

Elle a ajouté avoir transmis à Ould Abdel Aziz les vœux et salutations du président de la Banque Mondiale et de l’ensemble des membres du Groupe pour le « rôle qu’il joue dans la région et son incidence positif sur la sécurité et la paix dans la sous région ».

La responsable de la BM se trouve à Nouakchott pour prendre part à la Conférence de haut niveau sur la transparence et le développement durable en Afrique, ouverte lundi soir.

Elle a salué l’Initiative de transparence dans le secteur des pêches, annoncée par le chef de l’Etat mauritanien dans son discours d’ouverture de ladite conférence. Pour elle, une telle initiative reflète l’importance de ce secteur qui joue un rôle primordial dans le développement, tout comme celui des mines.

« Je crois que la question posée maintenant c’est comment faire du secteur des pêches un levier de développement durable », a aussi dit Mme Songwe.

Elle a en outre indiqué avoir discuté avec son hôte « l’inclusion du développement, (…) la participation progressive de la femme et sa présence dans le gouvernement ».

« En tant que femme, je félicite la femme mauritanienne pour ce qui a été réalisé dans ce cadre ; cela encourage les femmes de toutes tranches d’âge pour participer à la vie politique, notamment la politique foncière qui est d’un intérêt particulier en Mauritanie », a dit la responsable de la Banque mondiale.

Selon elle, l’entretien a également porté sur le secteur des mines et des infrastructures. Elle a rappelé dans ce contexte que la Mauritanie, au sein de l’OMVS, envisage de partager l’énergie avec le Mali et le Sénégal dans le cadre du projet Panda et qu’il y a aussi un autre projet d’exportation de l’énergie vers le Sénégal.

Mme Songwe a signalé que le chef de l’Etat mauritanien lui a confirmé que le rythme d’exécution de ces projets sera accéléré, en collaboration avec les partenaires au développement.

Source : APA


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.