La diversité culturelle de la Mauritanie exprimée par des universitaires Mauritaniens de (...)

La diversité culturelle de la Mauritanie exprimée par des universitaires Mauritaniens de l’Université Mohammed Ier — Photos

vendredi 16 décembre 2011 à 15:52

En commémoration au 51ème Anniversaire de l’Indépendance de la Mauritanie, les étudiants Mauritaniens « l’Union des Etudiants et Stagiaires Mauritaniens Section Oujda » de l’Université Mohammed Ier ont célébré cet événement par une journée culturelle qui a eu lieu 11-12-2011 au « complexe du tissu associatif de la ville d’Oujda ».
L’événement s’est déroulé dans une ambiance de joie, d’échange culturel et de convivialité.

La cérémonie comprenait un groupe diversifié de paragraphes. Tout d’abord une allocution adressée à une audience représentée essentiellement par des universitaires (étudiants et quelques professeurs intéressés). Le discours prononcé par le présentateur a mis la lumière sur les différents aspects de la vie du pays des Maures et son histoire, sa culture et son passé.

Dans son discours il a également remercié le Maroc en général et les habitants de la ville d’Oujda en particulier, Il a fait, également, l’éloge des liens de fraternité et d’amitié entre les deux pays. Et c’est dans un serment solennel que l’audience a écouté aux hymnes nationales mauritaniennes et marocaines.

Par la suite, un film documentaire a été diffusé, retracant l’histoire du pays depuis son indépendance jusqu’à nos jours. La cérémonie comprenait également un volet poétique au cours duquel des jeunes poètes Mauritaniens nous ont fait écouter des poésies diversifiés, en arabe et en français. A travers leurs récits, ils nous ont emmené dans le pays du « Million de poètes ».

Le théâtre était présent au menu de cette journée culturelle. Les étudiants ont réussi à personnaliser certains obstacles et difficultés rencontrées à leurs arrivés dans le pays hote et ce ci à travers une pièce théâtrale bien réalisée.

Les danses folkloriques et défilées Mauritaniennes ont occupé une importante place dans les activités de cette journée. Le public a apprécié fortement ces présentations à tel point qu’il s’est imprégné dans cette atmosphère de joie.

A l’issue de cette cérémonie, qui a duré près de trois heures ; les présents ont été invités aux repas traditionnels préparés en leurs honneurs, évidement, le thé Mauritanien était présent ce jour là. Cette réception offerte par les étudiants mauritaniens aux invités est un vrai témoignage de l’hospitalité de cette comunauté.
A l’ordre du jour, il y’avait également une présentation d’un large éventail d’outils traditionnels et de certains livres de Mauritaniens auteurs, anciens et contemporains.

La journée s’est déroulée dans un concept de diversité culturelle et d’échanges mutuelles d’informations. En effet, le public marocain a été pleinement renseigné sur l’organisation traditionnelle de la société Maure héritée du temps des Hassanes (ou Arabes). Ils ont bien saisi l’histoire d’un espace naguère connu sous le nom de « Bilad Changuitt ». Cet espace qui est considéré comme un ensemble humain qui a subi les mêmes influences historiques que la société Marocaine et dont le parler commun dérivé de l’arabo-bérbere. Deux populations voisines qui partagent des valeurs communes mais qui se distinguent par des spécificités particulières. C’est ce qui donne de la valeur à cette diversité culturelle de la région.

Cette rencontre culturelle à permis le renforcement du dialogues qui a une porté noble : c’est de contourner les frontières politiques et de se fondre dans une mosaïque commune.
Le dialogue des cultures est de toute évidence le résultat des réflexions engagées au sein des instances culturelles internationales. En effet, cette forme d’expression humaine a constitué un prélude à la proclamation de la déclaration mondiale de l’organisation internationale l’UNESCO, qui a accordé une place importante à la dimension culturelle en tant que concept et composante fondamentale au développement humain.

La diversité culturelle est, belle et bien, l’élément clef qui permet de comprendre et d’analyser les phénomènes et les changements stratégiques qui s’opèrent à travers le monde, depuis la fin de la guerre froide.

Cette variabilité de culture est considérée comme le moyen le plus sûr pour promouvoir une voie propre pour le développement technologique, et répondre, avec plus d’efficacité aux défis de la mondialisation ;

La diversité culturelle demeure un outil de communication, sensible et efficace, entre les cultures. Elle contribue à l’encouragement d’un sentiment positif d’identité et d’estime de soi élevée, avec un regard positif sur les droits et les identités des autres. C’est aussi un moyen de reconnaître que les gens ont différents systèmes de croyance, valeurs et attitudes qui se traduisent par des actions différentes et des comportements variés.

C’est un facteur essentiel dans le développement de la conscience des similitudes et des différences de croyances et de pratiques dans les diverses cultures, c’est aussi une façon d’apprendre à détecter et à éviter les stéréotypes et préjugés culturels.

Cette rencontre peut représenter un model de choix pour une approche qui permettra de favoriser de nouvelles modalités d’échanges, d’approfondir la notion de diversité culturelle, de promouvoir le dialogue interrégional et d’aider au développement du dialogue entre d’autres aires géographiques.

En fin, on peut avancer que, la connaissance de l’autre reste tributaire de la reconnaissance de la diversité culturelle comme constitutive de l’humain. La promotion du dialogue interculturel, seul garant d’un vrai développement et d’une paix durable.

Pr. ELACHOURI MOSTAFA
OUJDA

JPEG - 59 ko
JPEG - 56.1 ko
JPEG - 54.6 ko
JPEG - 114.5 ko

Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2019 MauriMedia. Tous droits réservés.