Le président du Sénat sénégalais met en cause le tracé des frontières avec la Mauritanie

Le président du Sénat sénégalais met en cause le tracé des frontières avec la Mauritanie

samedi 16 juin 2012 à 15:34

Dakar, 16 juin (MauriMedia) — Le président du Sénat sénégalais, Pape Diop, a affirmé que les problèmes actuels entre pêcheurs sénégalais et gardes-côtes mauritaniens sont la conséquence du tracé des frontières entre la Mauritanie et le Sénégal, fixé il y a plus d’un demi-siècle. Pape Diop a estimé que le tracé des frontières a été fait au détriment du Sénégal, et que le premier président sénégalais, feu Léopold Sédar Senghor, n’aurait jamais dû accepter de « reculer » les frontières au village de N’Diago.

Ces déclarations surviennent au lendemain du refus des autorités sénégalaises d’étudier la demande mauritanienne de livrer l’activiste Moustapha Ould Limam Chafi, contre lequel un mandat d’arrêt international a été lancé il y a quelques mois et qui se trouvait jeudi sur le territoire sénégalais, avant de regagner, vendredi, le Burkina Faso.

La question de la frontière a été l’un des facteurs de tension entre les deux pays, souvent soulevée en période de crise régionale ou dans un contexte électoral national, comme c’est le cas actuellement.

Source : MauriMedia


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2021 MauriMedia. Tous droits réservés.