Mauritanie : Biram Dah Abeid et l'IRA-Mauritanie reçoivent un prix des droits (...)

Mauritanie : Biram Dah Abeid et l’IRA-Mauritanie reçoivent un prix des droits humains

mercredi 16 décembre 2015 à 18:16

Le 10 décembre 2015, Biram Dah Abeid, militant contre l’esclavage et président de l’IRA-Mauritanie, a reçu le prix Human Rights Tulip 2015 décerné par le gouvernement néerlandais.

Biram Dah Abeid n’a pas pu assister à la cérémonie, car il purge une peine de deux ans de prison pour avoir organisé une manifestation pacifique contre l’esclavage.

« J’aurais préféré avoir mon ami et président de l’organisation, Biram Dah Abeid, avec nous aujourd’hui pour profiter de ce moment. Mais les esclavagistes, les ennemis de la justice et de l’égalité en Mauritanie, représentés par le régime du général Abdel Aziz, ont décidé d’envoyer mon ami en prison pour deux ans, pour rien, simplement pour avoir réclamé la fin de l’esclavage, le respect des droits et de la dignité de la communauté haratine » a déclaré Abidine Merzough, coordinateur européen d’IRA-Mauritanie, qui a accepté le prix en son nom.

Voici l’intégralité de son discours :

"Au nom de tous les défenseur-ses des droits humains en Mauritanie, de tous les groupes ethniques, au nom de tous les esclaves et anciens esclaves, en particulier au nom des Mauritaniens noirs, je vous remercie, vous et votre pays, je remercie le jurydu prix Tulipe et l’équipe d’HIVOS pour leur excellent travail.

En tant que Mauritanien, Haratin, je suis ici pour représenter l’"Initiative pour la Résurgence du Mouvement Abolitionniste" (IRA-Mauritanie), qui lutte contre l’esclavage en Mauritanie, la capitale mondiale de l’esclavage.

J’aurais préféré que mon ami et président de l’organisation, Biram Dah Abeid, soit là avec nous aujourd’hui pour profiter de ce moment. Mais les esclavagistes, les ennemis de la justice et de l’égalité en Mauritanie, représentés par le régime du général Abdel Aziz, ont décidé d’envoyer mon ami en prison pour deux ans, pour rien, simplement pour avoir réclamé la fin de l’esclavage, le respect des droits et de la dignité de la communauté haratine

J’apprécie votre soutien en ayant choisi l’IRA-Mauritanie pour la Tulipe, car ce mouvement est innovant dans la lutte contre l’esclavage en Mauritanie. Je me souviens de ma première rencontre avec Biram Dah Abeid en 2009 à Cologne, où nous avons parlé des meilleurs moyens les plus efficaces pour réussir là où d’autres mouvements contre l’esclavage ont échoué. Nous savions que l’esclavage, même après avoir été aboli plus de 4 ou 5 fois, n’est pas facile à éradiquer en Mauritanie.

Nous nous sommes mis d’accord dans quatre domaines :

1. Faire de l’IRA-Mauritanie un grand mouvement auquel participeront un maximum de jeunes militants de tous les groupes ethniques. L’IRA doit défendre et représenter tous les Mauritaniens Noirs et Blancs.

2. Baser notre combat sur ce qu’ont construit les anciens mouvements de lutte contre l’esclavage (le mouvement ELHOR dirigé par Messaoud Boulkheir et SOS Esclaves dirigé par Boubacar Messaoud), mais avec des méthodes et des approches différentes.

3. Attirer l’attention de la communauté internationale, des ONG de défense des droits humains et de la presse sur la question de l’esclavage en Mauritanie. Le monde libre autour de la Mauritanie doit s’impliquer pour aider le régime à éradiquer ce phénomène laid, ce crime contre l’humanité.

4. Employer des moyens pacifiques pour organiser les actions de protestation, mettre en place des campagnes de sensibilisation (ce que nous appelons la caravane de la liberté), voyager dans tout le pays pour informer les gens, les esclaves et ceux qui possèdent des esclaves à propos des questions relatives aux droits humains.

Votre excellence, Mesdames et Messieurs,
la Tulipe pour les droits humains représente pour nous une grande reconnaissance et confirme également que notre combat est le bon choix pour les défenseur-ses des droits humains : pacifique, mais déterminé et sans compromis.

Ce prix est un appel pour que tous les Mauritaniens soient unis, rejoignent les leaders de l’IRA et appellent la communauté internationale à faire pression afin que le régime :
- Libère immédiatement Biram Dah Abeid, président de l’IRA et lauréat d’un prix de l’ONU pur les droits humains, et le vice-président Brahim Bilal Ramdhane.
- Applique efficacement la législation qui vise à mettre fin à l’esclavage et au racisme contre les groupes ethniques noirs.
- Enregistre l’IRA-Mauritanie et toutes les ONG qui luttent contre l’esclavage afin de leur permettre de faire le travail nécessaire, là où les autorités ont échoué en raison d’un style de vie basé sur un système de castes et ségrégationniste.
- Interdire pour toujours les livres du code noir (publié entre le 12e et le 13e siècle pour justifier l’esclavage par de mauvaises interprétations de l’Islam) : les livres du Cheikh Khalil, Ibnou Acher, Addesoughi et Alakhdari n’ont rien d’islamique, ils sont purement racistes.

Comme vous le savez peut-être l’esclavage traditionnel en Mauritanie affecte près de 20 % de la population. Les victimes sont principalement des garçons et des filles âgés de 18 à 20 ans. Ce sont les personnes faibles qui ne peuvent pas échapper facilement à cette pratique horrible.

Mais il y a également des formes appelées esclavage moderne. Nous avons choisi de vous présenter un exemple concret, une victime qui peut témoigner de sa lutte récente. Elle est membre de l’IRA depuis longtemps, sa sœur est l’une des leaders de l’IRA, mais elle n’avait jamais pensé tomber dans le piège de l’esclavage, jusqu’à ce qu’elle atterrisse un jour en Arabie Saoudite. Là, son passeport a été confisqué et on lui a dit : tu es notre nouvelle esclave ; nous avons dépensé de l’argent en Mauritanie pour t’avoir dans notre famille, pour nettoyer la maison et pour notre plaisir sexuel."

Source : FrontLineDefenders.org


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.