Mauritanie : « Panda Gaz Power » pour booster l'offre énergétique

Mauritanie : « Panda Gaz Power » pour booster l’offre énergétique

samedi 28 novembre 2015 à 18:30

Les autorités des secteurs de l’énergie de la Mauritanie et du Sénégal ont tenu hier une réunion de coordination sur le projet « Panda Gaz Power » à Nouakchott. Ce programme consiste à produire de l’électricité à partir d’un puits de gaz au large de la capitale mauritanienne.

Selon le site d’information mauritanies1, cette rencontre de travail a réuni les ministres mauritanien du Pétrole, des mines et de l’énergie, Mustapha Ould Béchir, et son homologue sénégalais, en charge de l’Energie et du développement des énergies renouvelables, Thierno Alassane Sall. « Plusieurs partenaires financiers et techniques intéressés par la réalisation de ce projet, en tête desquels la Banque Mondiale, assistaient à cette rencontre », rapporte le journal électronique mauritanien

Le programme « Panda Gaz Power » vise la production d’électricité à partir d’un puits de gaz au large de Nouakchott. Ce projet est considéré comme « stratégique » dans un espace commun à la Mauritanie, au Sénégal et au Mali. Il devrait permettre à Nouakchott d‘exporter de l’énergie électrique vers ses voisins du Sud et de l’Est. Au cours de la réunion, les participants ont examiné une nouvelle réorientation du projet tenant compte du contexte international dans le secteur des hydrocarbures « en vue de créer les conditions d’un cadre approprié à la réussite du « Panda Gaz Power », selon le ministre mauritanien de l’Energie, cité par maritanies1.ma.

Le ministre a également mis en évidence l’importance accrue du projet suite à de nouvelles découvertes de gaz au large des côtes mauritaniennes récemment annoncées par la compagnie Kosmos Energy. Dans sa première phase, le « Panda Gaz Power » devrait permettre de couvrir 60% des capacités de production en électricité de la Mauritanie, grâce à une station hybride de 180 mégawatts rendu opérationnelle cette semaine.

Le bouclage des travaux de réalisation permettra par ailleurs à la Société mauritanienne d’électricité (SOMELEC-publique) de mettre 80 mégawatts à la disposition de la Société nationale d’électricité du Sénégal (SENELEC). Cela devrait se faire dans le cadre de l’entrée en vigueur d’un accord convenu entre la Mauritanie, le Mali et le Sénégal sur la fourniture du gaz et la construction d’une station d’autotraitement d’ici 2018.

Source : Le360 (Maroc)


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.