Mauritanie : Sapin appelle à la prudence

Mauritanie : Sapin appelle à la prudence

samedi 11 avril 2015 à 10:41

Le ministre des Finances Michel Sapin a exhorté cet après-midi les voyageurs français en Mauritanie à la prudence, bien que la sécurité se soit améliorée dans ce pays, au début d’une visite de trois jours à Nouakchott. « Oui, la situation a évolué ces dernières années dans le bon sens » sur le plan de la sécurité en Mauritanie, a déclaré le ministre au cours d’un point de presse.

JPEG - 50.8 ko

« Cependant, le premier message que je peux dire à nos compatriotes, c’est de ne pas prendre de risques +incalculés+, mal maîtrisés », a-t-il précisé, soulignant que « la France est particulièrement soucieuse de la protection de ses ressortissants ». « Lorsqu’il y a prise d’un otage quelque part, c’est une force donnée aux terroristes et, malheureusement, un destin fatal pour la victime », a insisté le ministre français.

En septembre 2014, Hervé Gourdel, un guide de haute montagne de 55 ans enlevé en Algérie avait été décapité par ses ravisseurs jihadistes qui exigeaient l’arrêt des frappes françaises contre le groupe Etat islamique en Irak. Le dernier otage français, Serge Lazarevic, 51 ans, enlevé en novembre 2011 dans le nord du Mali par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a été relâché en décembre 2014.

M. Sapin a néanmoins précisé que chaque situation « doit être analysée à part », louant la « manière dont la Mauritanie traite, avec efficacité et détermination, ses problèmes de sécurité ». « A un moment donné, il faut qu’il y ait un juste retour de ces efforts » a-t-il estimé, rappelant toutefois que l’éventuelle décision de retirer la Mauritanie des zones rouges interdites aux touristes français « relève du ministère des Affaires étrangères ».

Les zones touristiques localisées essentiellement dans le nord et le sud-est du pays ont été classées « zones rouges » par Paris, qui recommande à ses ressortissants d’éviter de s’y rendre.
Le ministre français a ensuite été reçu par le chef du gouvernement mauritanien Yahya Ould Hademine. Les discussions ont porté, outre les sujets économiques, sur « la coopération régionale entre les cinq pays du Sahel afin d’oeuvrer à la lutte contre le terrorisme, étrangler son financement et partant, réaliser le développement dans l’espace sahélien et créer des opportunités d’emplois pour les jeunes », a indiqué Sapin.

Il a assisté samedi à la signature d’un « accord de compagnonnage » entre les Chambres de commerce de Mauritanie et de Marseille (sud de la France) d’une durée de trois ans qui permettra à la partie mauritanienne de bénéficier d’un programme de formation et d’amélioration de compétences techniques.
Le ministre français, qui vient d’effectuer une visite similaire au Mali, doit se rendre lundi au Maroc, dernière étape de son périple dans la région, selon son programme.

Source : LeFigaro (France)


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.