Mauritanie : un début très prometteur pour « Graines d'avenir »

Mauritanie : un début très prometteur pour « Graines d’avenir »

mardi 3 mars 2015 à 13:35

Quatre villages de la région du Hodh El Gharbi en Mauritanie bénéficient désormais d’un moulin à grain. Ce projet développé par l’ONG mauritanienne El Karamat en partenariat avec la fédération de Paris vise principalement l’autonomie des femmes et la scolarisation des jeunes filles.

Le projet des moulins à grains a vu le jour il y a déjà plus d’un an. Résultat d’un partenariat fructueux entre la fédération de Paris du Secours populaire français et l’ONG mauritanienne El Karamat, ce dernier se concrétise aujourd’hui avec succès. Quatre villages de la région du Hodh El Gharbi sont maintenant équipés chacun d’un moulin à grain installé dans une maisonnette construite spécialement à cet effet.

femmes mauritaniennes bénéficiaires du projet des moulins
La zone concernée souffre d’un faible niveau de productivité agricole. Les femmes, qui s’occupent des travaux ménagers, du bois et de la corvée d’eau sont surchargées de travail et leur qualité de vie s’en ressent. Elles sont donc les premières bénéficiaires de ce projet.

Les jeunes filles, souvent réquisitionnées dès leur plus jeune âge pour aider leurs mères aux tâches quotidiennes, sont désormais libres d’aller à l’école. Il est également envisageable qu’à long terme les villages avoisinants puissent profiter des services offerts par les moulins.

Un bilan très positif

Les formations des meuniers et des comités de gestion se sont déroulées tout au long du mois de février et ont permis l’apprentissage du fonctionnement des moulins et de leur gestion financière. Au terme de ces dernières, plusieurs cérémonies ont été organisées en présence des femmes des différents groupements de villages auxquelles ont également participé de nombreux villages voisins.

Ces machines vont permettre aux habitants des villages concernés, et surtout aux femmes, de bénéficier d’un gain de temps considérable et d’obtenir des produits finis de très bonne qualité, notamment grâce aux granulométries spécifiques à chaque type de repas (bouille, couscous, etc,...).

Chaque moulin a aujourd’hui été doté d’une réserve de 150L de gasoil et de 25L d’huile moteur en attendant que les recettes débutent. Il est à noter que durant les deux premiers jours de fonctionnement des moulins, la mouture des grains a été gratuite à hauteur de 20kg par famille.

De nombreuses familles sont venues faire moudre leurs céréales et exprimer leur joie devant l’acquisition des machines. Ces moulins vont atténuer les souffrances des femmes des adouabas en se substituant aux mortiers traditionnels et permettre l’augmentation de la quantité de farine destinée à la nourriture et à la vente.

Source : Fédération de Paris du Secours populaire français


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.