Mauritanie : une mauvaise herbe qui vaut de l'or

Mauritanie : une mauvaise herbe qui vaut de l’or

vendredi 10 novembre 2017 à 11:46

Depuis plusieurs années, la Mauritanie est envahie par le typha, une sorte de roseau qui prolifère partout.

Ces Mauritaniens ont refusé la fatalité. Les pieds dans l’eau dans des conditions éprouvantes, ils coupent le typha, une plante invasive qui envahit toute cette région du sud de la Mauritanie. Une fois séché, le typha est placé dans une grosse étuve, avant d’être brûlé, pour être transformé en charbon.

Le typha transformé vaut cher

L’idée de transformer le typha en charbon est celle d’un ingénieur, soutenue à bout de bras par une ONG française. En trente ans, le typha a recouvert la région, l’équivalent de 36 000 terrains de football. La cause de la catastrophe se trouve quelques kilomètres plus au sud, près de l’embouchure du fleuve Sénégal : c’est le barrage de Diama. Il a bloqué la remontée de l’eau de mer, et permis le développement du typha, qui prolifère en eau douce. Mais mélangé à de l’argile, le typha carbonisé devient un charbon qui peut remplacer celui fait de bois et rapporte beaucoup d’argent aux populations locales.

JT de 13h du mercredi 8 novembre 2017 — France TV Info


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.