Pour le gouvernement mauritanien, « Timbuktu » honore « la Mauritanie, l'Afrique et le monde (...)

Pour le gouvernement mauritanien, « Timbuktu » honore « la Mauritanie, l’Afrique et le monde arabe »

dimanche 22 février 2015 à 15:20

Le film franco-mauritanien « Timbuktu » d’Abderrahmane Sissako, sacré lors de la 40e cérémonie des César vendredi à Paris est « un exploit » qui « honore la Mauritanie, toute l’Afrique et le monde arabe », a déclaré dimanche le gouvernement mauritanien.

« Cette distinction honore non seulement la Mauritanie », pays du réalisateur de « Timbuktu », mais aussi « toute l’Afrique et le monde arabe », indique Nouakchott dans un communiqué publié dimanche.
« Cet exploit prouve le génie exceptionnel et la trajectoire inédite de notre compatriote (...), son sens élevé de la tolérance et du rapprochement entre les cultures, les peuples et les nations », poursuit le gouvernement de Mauritanie, pays où une grande partie du film a été tournée.

Nouakchott rappelle son « apport » à la production « de ce grand film » pour lequel le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, dont le réalisateur est depuis 2011 conseiller culturel, s’est distingué par « un soutien indéfectible ».

Le film avait été projeté en avant-première en septembre 2014 à Nouakchott en présence du président Aziz.

Il devait initialement être tourné au Mali mais l’a finalement été sous protection militaire à Oualata, dans le sud de la Mauritanie, près de la frontière entre les deux pays, à l’exception de quelques plans filmés presque clandestinement à Tombouctou même, dans le nord du Mali.
Le film décrit la vie quotidienne dans cette région sous la coupe des jihadistes en 2012.

La Mauritanie, où beaucoup d’attaques ont été menées ces dernières années par les islamistes, avec notamment des attentats et des enlèvements meurtriers, les a ensuite combattus avec succès sur son territoire.

L’armée mauritanienne a également mené, en 2010 et 2011, des raids contre des bases d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans le nord du Mali, avec l’autorisation de Bamako.
Plus d’une trentaine de jihadistes sont actuellement en prison en Mauritanie dont une quinzaine condamnés à mort ou à la perpétuité.
« Timbuktu » a triomphé vendredi soir à Paris, remportant sept prix, dont les prestigieux trophées du meilleur film et du meilleur réalisateur.

AFP


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2017 MauriMedia. Tous droits réservés.