Loupe du « Le Rénovateur » : Faut-il s'accommoder d'une démocratie en béquilles (...)

Loupe du « Le Rénovateur » : Faut-il s’accommoder d’une démocratie en béquilles ?

dimanche 3 novembre 2013 à 18:45

Ce qui arrive aux autres peut bien nous arriver. Et combien de fois en politique cela nous est arrivé avec peut-être des formes différentes et des circonstances variantes . Mais cela ne change pas à la nature des choses pernicieuses. La démocratie cesse de jouer son rôle dès qu’elle commence à marcher sur des béquilles.

Si la nôtre a subi un tel sort triste, c’est bien par la faute de ceux qui ont pris de faux engagements pour la traduire dans la réalité. En Mauritanie le virus qui continue d’affecter la démocratie risque d’évoluer vers un syndrome démocratiquement incurable (SDI).

Avec Taya un pseudo-système d’habillage démocratique permettait de donner certaines apparences qui dans bien d’occasions tentait de crédibiliser son pouvoir aux yeux des bailleurs internationaux.

Les dernières élections de fin de règne avaient apporté une nouvelle couche en termes de volonté politique d’améliorer le fichier électoral avec l’introduction d’une carte biométrique et un bulletin de vote unique. L’ex-dictateur trainait un lourd passif pour être crû.

Ses opposants continuaient à ronger leurs freins tout en invoquant le ciel pour qu’il quitte son fauteuil par tous les moyens. Et le vœu fut exaucé au soulagement général de ceux qui réclamaient un changement profond et piaffaient d’impatience de voir un jour la Mauritanie sortir des décennies de pouvoir sans partage marqué par des violations sans précédant des droits humains. Même au sein du sérail de Taya régnait un profond sentiment de malaise accentué par des querelles de chapelles entretenues par les jeux d’influence tribaux.

L’armée suivait avec attention cette détérioration progressive de l’autorité d’un régime qui vacillait dans tous les sens sans oser prendre ses responsabilités avec surtout la crainte de ne pas arriver au bout d’une conspiration aux conséquences fatales. Quand Salah Ould Hanenna découvrit la faille en ratant in extrémis le tir qu’un certain Mohamed Ould Abdel Aziz ragaillardi par son prestige tiré de l’échec des cavaliers de changement joua son va-tout.

Le vieux lion édenté n’avait plus les forces pour résister et pourtant il faisait encore peur même sans le treillis. Son tombeur avait toute l’artillerie et les hommes sous ses ordres pour marcher sur un palais vide représenté par les effigies d’un locataire absent des lieux.

L’histoire se répéta de la même façon cruelle en Mauritanie. L’armée refusa de céder à la volonté des urnes tout en donnant l’impression de lâcher du lest. Parrainée par de hauts gradés élevés au rang de généraux, la démocratie mauritanienne sera constamment trimballée sur une civière pour aller aux urgences tant les rechutes sont nombreuses.

La longue période de convalescence dont elle se sera remise difficilement suite au coup d’Etat qui a fit tomber le régime démocratiquement élu de Sidi Ould Cheikh Abdallahi s’acheva sur une transition douloureuse qui se referma après une élection présidentielle remportée par Mohamed Ould Abdel Aziz.

Désemparée, et profondément ulcérée par le retour déguisé de l’armée sur la scène politique, les civils voient de plus en plus leur destin politique scellé par les répétitions impitoyables de l’histoire en Mauritanie. Les vieux mammouths sont condamnés à battre en retraite sur tous les fronts pour des batailles qui ne seront plus les leurs.

N’ayant pas préparé une bonne relève populaire la rue n’aura pas les forces de pression nécessaires pour imposer sa volonté contre un choix qu’il n’a pas béni. Cette première phase de la « démocratie Azizienne » présente bien d’imperfections qui traduisent une certaine résistance à la consolidation d’une gouvernance démocratique où le primat de la raison l’emporte sur les pulsions politiques. D’où l’urgence de sauver une démocratie précaire qui se tient toujours sur des béquilles.

Cheikh Tidiane Dia

Source : « Le Rénovateur »


Version imprimable Version imprimable



Ajouter un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Copyright© 2011-2021 MauriMedia. Tous droits réservés.