Accueil > Actualités > A la Une > La Mauritanie invitée à "libérer" les 3 militants anti-esclavagistes (…)

La Mauritanie invitée à "libérer" les 3 militants anti-esclavagistes condamnés à Rosso

jeudi 19 février 2015


Trente-trois organisations de défense des droits humains, dans un appel conjoint, demandent aux autorités mauritaniennes de "libérer immédiatement et sans condition" les trois défenseurs de droits humains anti-esclavagistes condamnés et détenus par la justice mauritanienne.

Brahim Bilal Ramdane, Djiby Sow et Biram Dah Abeid, ancien candidat à la présidence de la République et président de l’organisation anti-esclavagiste "Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie" (IRA) ont été condamnés à deux ans de prison le 15 janvier dernier, par le tribunal de la ville de Rosso, dans le sud de la Mauritanie.

Les trois militants anti-esclavagistes et défenseurs des droits humains étaient poursuivis pour "appartenance et administration d’une organisation non reconnue, participation à un rassemblement non autorisé et offense à la force publique".

Dans leur déclaration publique, "les organisations signataires estiment que Brahim Bilal Ramdane, Djiby Sow et Biram Dah Abeid sont des prisonniers d’opinion, détenus uniquement en raison de leurs activités pacifiques visant à lutter contre l’esclavage".

Elles affirment que leur condamnation et leur détention ont été faites "en violation des lois mauritaniennes et des instruments internationaux ratifiés par la Mauritanie".

APS