Accueil > Actualités > Economie > La Mauritanie ne cède pas sur le poulpe face à l’Europe

La Mauritanie ne cède pas sur le poulpe face à l’Europe

vendredi 20 septembre 2013


La Mauritanie et l’Union européenne ont signé le 18 septembre un amendement à leur accord de pêche, signé en juillet 2012 mais rejeté par le Parlement européen en mai dernier. La flotte crevettière pourra notamment s’approcher plus près des côtes (à 10 milles au lieu de 20 milles) et la redevance à la tonne baisse.

D’autres dispositions concernent les zones de pêche de la flotte pélagique. Mais la Mauritanie n’a pas lâché sur la pêche au poulpe, qui reste réservée à sa flotte nationale, au grand regret de l’Espagne. Elle a tout de même obtenu une étude scientifique sur cette ressource, espérant prouver qu’elle est en excès. L’Espagne pousse désormais vers un accord sur les céphalopodes avec le Sénégal, la Guinée Bissau ou la Guinée Conakry.

Source : LeMarin (France)