Accueil > Actualités > A la Une > Mauritanie : 12/12/1984 Date sombre

Mauritanie : 12/12/1984 Date sombre

jeudi 12 décembre 2013


Aujourd’hui est un jour sombre, pour chacun d’entre nous Mauritanien, qui a un brin de patriotisme et d’humanité en lui, car ce sinistre jour correspond à une nouvelle ère, celle de l’épuration raciale, celle de la montée en puissance du tribalisme, de l’enterrement de l’unité nationale, une unité toujours en miette que l’on s’efforce de souder ce qui en reste.

Le 12 Décembre 2013, correspond à l’arrivée de Maaouya ’Ould Taya à la magistrature suprême, par un putsch militaire, on peut dire qu’il a mordu la main qui l’avait nourrit , celle du Lieutenant Colonel Ould Haidalla, qui de 1980 (date de son accession au pouvoir) à 1984, l’a nommé : premier ministre, ministre de la défense et chef d’Etat Major Général des Armés, c’est d’ailleurs grâce à cette dernière promotion qu’il s’est vu pousser des ailes et décida d’évincer son mentor....

Dès lors il s’empressa de diviser les Mauritaniens, parquant maures et négro, l’un à gauche l’autre à droite, l’un roi l’autre, semi-esclave. Tournant de l’histoire de ce pays de 1986 à 1990 sa démence et son rêve ignoble d’ériger une République Mauritanienne Arabe reconnu comme tel par le Maroc, l’Irak et autres pays l’a conduit à provoquer les événement de 1989 qui a vu la déportation de milliers de négro-Mauritaniens civiles comme militaires, vers le Mali et le Sénégal, sous l’œil et conseil amical de Saddam Hussein, le terrible sanguinaire de l’Irak qui a connu la guillotine, le 31/12/2006.

Puis ce fut 28 novembre 1990, qui coïncida au 30 ème anniversaire de l’accession de la Mauritanie à la souveraineté INAL, sur instruction du Tortionnaire-président d’Alors Ould Taya 28 militaires négros Mauritaniens, officiers, sous officiers et soldats, ont été sélectionnés, numérotés de 1 à 28, conduits à INAL, y ont subis toutes sortes de sévices corporelles, digne de l’époque hitlérienne, jusqu’à ce que mort s’en suive !

Tous cela parce qu’un dégénéré, cynique et mesquin y voyait un moyen de faire de la Mauritanie un PAYS ARABE, et que cet étape il l’a jugé nécessaire.

PAIX A SON ÂME ! zut j’oubliai, il est toujours vivant ! C’est un jour sombre, une date maudite ! ce tortionnaire respire toujours ! la guillotine lui ira à ravir.
Babiraguel Sy
babiraguelsy@gmail.com