Accueil > Actualités > A la Une > Mauritanie : L’opposition pose les conditions à sa participation à la (...)

Mauritanie : L’opposition pose les conditions à sa participation à la présidentielle

jeudi 27 mars 2014


Les partis d’opposition mauritaniens ont posé comme condition à leur participation à la présidentielle de juin prochain, des aménagements des structures chargées de l’organisation et de la conduite du processus électorale, indique une communiqué publié mercredi à Nouakchott.

"La composition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), du Conseil constitutionnel et de l’Agence chargée de l’état-civil doit être changée de manière à recevoir la confiance de tous les acteurs politiques", précise un communiqué signé du Forum national pour la démocratie et l’Unité (FNDU) récemment mis en place par des partis d’opposition et des organisations syndicales.

Selon ce communiqué, l’opposition exige la composition d’un " gouvernement consensuel, la mise à l’écart des forces armées du jeu politique, la libération des médias publics de l’emprise du pouvoir et la cessation de toute nomination dans les postes administratifs avant l’élection".

Le communiqué rappelle que "les dernières élections législatives et communales (de novembre et décembre 2013, boycottées par l’opposition radicale) ont démontré la nécessité absolue de mettre en place des garanties suffisantes avant toute nouvelle élection, surtout qu’il s’agit aujourd’hui d’une présidentielle".

Dans une récente déclaration, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement avait affirmé que les "toutes les exigences de l’opposition pourront faire l’objet de discussions en dehors de celle relatives au gouvernement consensuel et du report des élections".

Source : Afriquinfos.com