Accueil > Actualités > Société > Mauritanie Perspectives sur la sécurité alimentaire Janvier 2014 - Juin 2014

Mauritanie Perspectives sur la sécurité alimentaire Janvier 2014 - Juin 2014

samedi 22 février 2014


Stress dans certaines zones en raison des pertes des cultures et des pâturages

Messages clés

Les infestations des déprédateurs (sésamie et cantharide) sur les cultures de décrue dans la vallée du fleuve Sénégal et dans la zone agropastorale réduisent considérablement la production céréalière des ménages dans ces zones. Suite à la mauvaise répartition des pluies en 2013, certaines parties de ces zones avaient déjà subi une des déficits importants de leurs productions céréalières pluviales.

Dans les zones de cultures pluviales et agro-pastorales, les ménages pauvres continueront de dépendre des achats de produits alimentaires jusqu’à juin en raison d’une production céréalière inférieure à la moyenne. Leurs revenus saisonniers ne suffiront pas à compenser entièrement les pertes de production et ils vont faire face à des difficultés à satisfaire leurs besoins essentiels non alimentaires, Ils seront en situation de Stress (IPC Phase 2) insécurité alimentaire aiguë entre janvier et juin.

Le nord du Guidimakha souffre de grandes pertes de production et des difficultés à obtenir des revenues saisonniers. Les ménages pauvres qui y résident seront probablement confrontés à un déficit de consommation de leurs besoins alimentaires de base, et pourront se retrouver en situation de Crise (IPC Phase 3) d’insécurité alimentaire aiguë entre avril et juin.

Dans le reste du pays, les niveaux d’insécurité alimentaire aiguë restent Minimal (IPC Phase 1) en raison d’une disponibilité typique de stocks des ménages et l’accès à des revenues saisonniers.

Source : ReliefWeb